Alimentation saine Les veaux clonés sont cultivés à partir de cellules cultivées

Les veaux clonés sont cultivés à partir de cellules cultivées

Six veaux clonés ont été créés à partir de cellules cultivées in vitro jusqu’à trois mois, confirmant les travaux antérieurs montrant que relativement “ old &#x0201d ; Cette réalisation confirme la possibilité d’effectuer des manipulations génétiques ciblées in vitro et de remplacer celles-ci par d’autres, car cela nécessite une culture prolongée des cellules du donneur nucléaire. Une équipe de chercheurs travaillant au Japon et aux États-Unis a signalé la naissance de six clones d’un taureau Black Beef japonais de 17 ans, utilisant des cellules fibroblastes de la peau de l’oreille comme cellules donneuses nucléaires. Ces cellules ont été utilisées après trois mois de culture in vitro, représentant 10 à 15 passages de culture. Les quatre clones survivants sont maintenant âgés de 7 à 9 mois et semblent normaux, sans différences apparentes par rapport à leurs pairs produits par reproduction naturelle, selon l’équipe de recherche, dont les résultats devraient paraître prochainement dans les Actes de la National Academy of Sciences Le professeur Jerry Yang, directeur du Transgenic Animal Facility de l’Université du Connecticut, membre de l’équipe de recherche, a commenté: “ Ces données montrent que les fibroblastes d’animaux âgés restent compétents pour le clonage et que la culture prolongée Il a déclaré que la démonstration de la totipotence génétique des cellules après une culture prolongée est essentielle pour combiner des manipulations génétiques spécifiques au site et le clonage. La recherche a suggéré que le stockage à long terme des cellules pourrait même affecter la capacité de clonage. ont été bénéfiques. Taux de développement plus élevés pour les embryons provenant de passages ultérieurs (10 et 15) par rapport aux embryons d’un passage précoce (passage 5). D’autres groupes travaillant sur la recherche sur les animaux transgéniques ont salué le rapport mais ont demandé combien était nouveau. à l’Institut Roslin, près d’Edimbourg, qui publia un rapport sur la naissance du mouton cloné Dolly en 1997, souligna que le groupe Roslin avait publié en 1996 des travaux rapportant la production de clones à partir de cellules embryonnaires conservées in vitro pour 13 passages.