Prothèses Les preuves soutiennent le modèle de la pharmacie

Les preuves soutiennent le modèle de la pharmacie

La réponse officielle du gouvernement fédéral à la révision de Harper a «noté» les recommandations de l’examen sur la déréglementation des pharmacies – des recommandations que la Guilde des pharmaciens considère comme profondément viciées et dépourvues de preuves levitra generique.

La Revue Harper n’a produit aucune preuve empirique sérieuse démontrant que l’ouverture de la pharmacie aux grands supermarchés produirait des avantages nets pour les patients.

En revanche, dans sa présentation au Comité d’examen de Harper, la Guilde des pharmaciens a présenté une analyse coûts-avantages complète et indépendante qui démontrait qu’une très grande perte sociale et économique de plus de 700 millions de dollars par année résulterait de la déréglementation de la pharmacie.

Les petites entreprises de la Guilde et de la pharmacie communautaire autour de l’Australie continueront à défendre un modèle qui a le soutien écrasant de la population australienne.

Le témoignage de la Guilde à Harper a clairement démontré que les pharmacies offrent un niveau élevé d’accès, de choix, de concurrence, d’équité et de qualité aux consommateurs.

Par exemple, 87% des Australiens vivent à moins de 2,5 km d’au moins une pharmacie. Ce niveau d’accès aux pharmacies est plus élevé que pour les supermarchés, les banques et les centres médicaux des capitales et des régions.

En ce qui concerne la propriété des pharmacies, les gouvernements des États et des territoires ont toujours réaffirmé leur soutien au modèle actuel, car ils reconnaissent les avantages et les garanties qu’il offre aux consommateurs.

Le temps a passé depuis la fin de l’examen Harper. Les règles de localisation ont été prolongées de cinq ans dans le cadre de la sixième convention de pharmacie communautaire, et un examen public indépendant de la rémunération et de la réglementation des pharmacies sera effectué d’ici mars 2017.

Hier soir, au dîner parlementaire annuel de la Guilde, le ministre de la Santé, Sussan Ley, a nommé les membres du comité d’examen des pharmacies.