Traumatologie Les facteurs de risque de l’obésité chez les jeunes enfants

Les facteurs de risque de l’obésité chez les jeunes enfants

Rédacteur — L’enquête de Reilly et al. visant à identifier les facteurs de risque de l’obésité chez les enfants semble bien conçue, méticuleusement menée et rigoureusement analysée.1 Mais en tant que personne n’étant ni numéraire ni expert dans ce domaine de recherche, j’ai dû lire trois fois l’article et consulter un collègue statisticien pour confirmer que les auteurs avaient systématiquement contrôlé l’éducation maternelle et que x02014; dans chaque élément de leur analyse.En d’autres termes, dans leur conclusion “ Huit facteurs au début de la vie sont associés à un risque accru d’obésité dans l’enfance, ” les auteurs pourraient (pour le bénéfice du généraliste sur l’omnibus de Clapham) inséré le qualificatif &#x0201c, c’est-à-dire APRÈS le contrôle de l’éducation maternelle, qui a été confirmé par cette étude comme étant fortement lié au développement de l’obésité Les enfants. Ayant (à juste titre, je suis sûr, d’un point de vue statistique) contrôlé si soigneusement pour l’éducation maternelle, les auteurs ne le mentionnent pas dans leur discussion sur les facteurs de risque potentiellement modifiables de l’obésité infantile. Leurs recommandations semblent se concentrer sur des ajustements techniques ciblés sur les variables métaboliques, mais ma propre hypothèse en tant que généraliste est que les interventions visant à améliorer les connaissances en santé du principal dispensateur de soins ont un potentiel beaucoup plus grand pour atteindre une cohorte plus mince d’enfants du primaire. Les participants à la conférence de l’OMS demandent que la promotion de la santé soit au centre du développement